Partagez | .
 

  Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Mer 14 Mai 2014 - 23:15


avatar

₪ Date d'arrivée : 02/03/2014
₪ Nombre de message : 26


Maître du Jeu - ma réputation me précède
Maître du Jeu - ma réputation me précède

Voir le profil de l'utilisateur



Mayday ! Mayday !

May...







"Navette 012 à spatioport d'Illyria : Mayday mayday mayday ! Je répète : Mayday ! Mayday ! May..." Telle fut la dernière transmission que reçu la tour le spatioport terrien. Le contact et le signal de la navette disparurent en même temps... C'était certain : la navette s'était écrasée dans une gorge du canyon de Gribörn. Un coup de fil au Général Monroe et dans la demi-heure qui suivit une équipe de sauvetage avait été monté. Roland Belle, Bakary Ngotso, Kriss Aoki et Warren Hunman formaient à eux quatre l'Escouade Pourpre qui était à peine rentré de mission, quatre soldats expérimentés qui ne demandaient qu'à aider. À cela s'ajoutait un pilote : Daniel Breckman choisit tout particulièrement par le général Monroe pour ses grandes aptitudes et pour sa disponibilité. Deux volontaires avaient aussi répondu présent : la femme du pilote Norah et le lieutenant Liam Callaghan. Le briefing de la mission n'avait même encore commencé que quatre représentants d'Illyria s'ajoutaient à la mission. Parmi eux se trouvaient Kränn Péryoss et Zäx Quoll, deux membres de l'Ordre Dinirique, Söraa Lathaeel une Delcian et enfin Lucinda Zäkyann, la mère d'un des membres du conseil.

« Aujourd'hui à heure 1152, la navette 012 s'est écrasée dans la zone de la gorge nord de New Hope. Notre équipe de localisation a réussi à retrouver le signal de la navette avec beaucoup de précisions. Néanmoins, la zone est inaccessible par les moyens aériens, la météo n'est pas favorable et la gorge trop étroite pour qu'un vaisseau puissent s'y engouffrer sans perdre le contrôle. Mr Breckman devra amené une navette le plus proche possible de la zone de crash qui se trouve à une demi-douzaine de kilomètres. Une distance que vous devraient parcourir le plus rapidement possible afin d'évité la nuit. Une fois que vous aurez retrouvé la navette 012, vous devrez voir s'il y a des survivants et les ramené en vie au QG. Vous devrez aussi transporté la cargaison qui ne sera pas endommagée ainsi que les données de vol de la navette. Se sera le capitaine Roland Belle qui assurera le commandement de la mission. Rompez ! »

La totalité de l'équipe se dirigea vers la navette au pas de course, le vent était violent et Daniel allait devoir piloté à l'intérieur du Canyon. En évitant les chutes de roche et les courants aériens aléatoires de Gaëlia. Néanmoins, si le Général Monroe l'avait choisi ce n'était pas pour rien, il devait en être capable. Il doit en être capable...

La navette décolle en subissant déjà quelques turbulences... »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Sam 17 Mai 2014 - 21:09


avatar

₪ Date d'arrivée : 08/03/2014
₪ Crédits : Moi-même
₪ Nombre de message : 126

Age : 27

Terrien - Inconnu
Terrien - Inconnu

Voir le profil de l'utilisateur
Durant tout le discours de son supérieur, Daniel Breckman n’avait pas quitté la projection holographique des yeux, analysant scrupuleusement le tortueux relief qu’il lui fallait bientôt affronter au milieu des éléments déchaînés. Un sacré merdier, à vrai dire, qu’il s’évertuait appréhender de loin, comme si cela concernait quelqu’un d’autre… comme si aucune vie n’était en jeu. Il serait bien temps, une fois dans le cockpit, de laisser l’adrénaline faire son œuvre. Donner le meilleur de lui-même, puisque tel était son devoir ici et maintenant. Celui de ses supérieurs était rempli pour l’heure et il devait admettre que la piste d’atterrissage que le comité de crise lui avait choisi représentait un compromis acceptable. Il ne put s’empêcher d’en repérer une ou deux autres, plus proches mais nettement plus hasardeuses. Et trop exposées, surtout, si quelque chose devait mal tourner là-bas. Un innocent courant d’air lui glaça momentanément l’échine. Une fraction de seconde son regard se porta sur Norah et sans la moindre hésitation il préféra la marche forcée à une proximité potentiellement mortelle.

L’instant d’après le pilote et ses passagers rompirent comme un seul homme, traversant la cour sous les ploc piteux d’une averse qui se formait tout doucement au-dessus de leur tête. La visibilité allait être des plus médiocres pour le départ du tarmac, mais avec un peu de chance l’intempérie ne les suivrait pas. Parlant du climat capricieux de Gaëlia, il ne comptait toutefois pas trop sur leur bonne étoile. D’ailleurs, quelle étoile ? il n’y avait là que des mains d’hommes pour sauver d’autres hommes. À l’abri de l’appareil, le Terrien prit place devant ses instruments puis sortit un chiffon de sa poche pour s’essuyer rapidement le visage pendant que le reste de l’équipe s’installait à l’arrière. Cette toilette sommaire finie, il enroula le tissu entre ses doigts et s’en fit un bandeau. Il se connaissait une fâcheuse tendance à transpirer sous le stress et préférait éviter qu’une goutte de sueur lui dégouline du front jusque dans l’œil pendant quelque manœuvre délicate. Cette simple précaution devrait écarter tout risque. Après un bref coup d’œil en arrière pour vérifier que tout se passait bien pour les autres, il enfila son casque, ajusta les lunettes de vol et plaça ses mains sur le moniteur. Les moteurs étaient déjà chauds (un mécanicien avait préparé l’appareil au décollage pendant le débriefing), ils partiraient d’un instant à l’autre.

« Je vais avoir besoin de toute ma concentration, rappela-t-il d’une voix dure tout en vérifiant les derniers paramètres. À l’approche du canyon je vous demanderais le silence absolu. »

Sinon le vrombissement du vent, songeait-il en lui-même, et le ronron des moteurs dont le moindre clac impromptu pouvait laisser présager le pire. Les témoins s’allumaient un à un, au fur et à mesure que la machine effectuait son autocontrôle, pour finalement lui donner l’autorisation de décoller en un bref bip. Le manche à balai vibrait méchamment sous sa main, laissant deviner la violence des vents sur les parois de l’habitacle, mais lui ne tremblait pas. Il savait ce qu’il avait à faire.

L’appareil quitta alors le sol pour fendre les airs, dans cette espèce de violence sublime, grisante dont il ne se lasserait jamais. Comme les oiseaux (avec une technologie de pointe en prime) il misa tout l’élan initial à s’incruster dans quelque couloir aérien où profiter des courants ascendants pour arriver au plus vite à destination. Il n’avait pas l’attention de descendre dans les gorges traîtresses avant les derniers kilomètres. En attendant mieux valait préserver ses forces en se contentant des simples aléas météorologiques, qui n’étaient déjà pas de tout repos. Les militaires avaient l’estomac bien accroché et l’habitude d’être héliportés dans des situations plus extrêmes que cela, mais il était moins certain de l’endurance des Gaëliens au mal de l’air. Pour le coup ce n’était peut-être pas une très bonne idée de les amener, mais il se garderait bien de le dire. Sauf évidemment si l’un d’eux devait se mettre à jouer les poids morts… heureusement ils n’en étaient pas encore là.

« On approche, prévint-il alors qu’il amorçait tout doucement la descente. Hmm, ’tention ça va secouer un peu. »

Plus que d’habitude, du moins, observa-t-il avec ironie – et ce n’était là qu’un euphémisme. Ils approchaient de la gorge voulue, trop étroite pour l’heure pour qu’ils puissent s’y engouffrer, mais ce n’était plus qu’une question de temps. Il le voyait déjà, ce mince filet où le monstre de roche béait à son amplitude maximum, il le voyait déjà et comptait les battements de cil avant qu’il ne l’atteigne. Son souffle, lui, restait suspendu. Trois. Deux. Basculement. Brusquement il piqua, avec une précision chirurgicale malgré la vitesse infernale, se laissa l’espace d’un battement de cœur tomber en chute libre avant de se redresser pour se faufiler aussi prudemment que possible dans les méandres du canyon. Il avait un œil sur les instruments météorologiques pour garder le cap, l’autre droit devant, guettant les pièges qui pouvaient encore les prendre en traître. Prêt à esquiver, à faire face aux imprévus, ignorant autant que possible le sinistre frrrrrr qui lui lancinait les oreilles. Le vent pouvait bien le narguer, il avait bien l’intention d’amener sains et saufs ses passagers à destination.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Mer 28 Mai 2014 - 3:08


avatar

₪ Date d'arrivée : 02/03/2014
₪ Nombre de message : 26


Maître du Jeu - ma réputation me précède
Maître du Jeu - ma réputation me précède

Voir le profil de l'utilisateur


La navette était malmenée par la météo violente à l'intérieur même du canyon. Néanmoins, il suffisait de lever les yeux pour voir qu'il était plus facile d'avancée dans la gorge qu'au dessus. Le pilote Daniel Breckmann faisait de son mieux pour amener tout le monde à bon port ainsi que de poser la navette sans trop l'endommagé. Il ne fallait pas oublier qu'ils devraient repartir avec. Le canyon devenait, de plus, en plus étroit, une plateforme rocheuse était visible en contre-bas, c'était le moment du verdict. Toutes manettes baissées, la navette piqua vers la zone d'atterrissage, certains passagers eurent un haut-le-cœur alors que d'autre s'en amusait. Mais alors que toute la procédure d'atterrissage se passer au mieux, une dernière bourrasque vint frapper l'appareil et un morceau de la paroi enfonça le blindage de l'appareil. Des cris de douleur se firent entendre alors que la navette parvint finalement à se poser.

Lorsque l'état des passagers fut passé en revue, il n'y avait que le dénommé Warren Hunman qui avait subi un violent coup au bras suite au choc de la paroi rocheuse contre le vaisseau. Plus de peurs que de mal au final, mais celui-ci s'en sortait avec un bel hématome. Söraa Lathaeel se chargea de la blessure tandis que l'escouade pourpre débarquait afin de sécuriser le périmètre. Certes, ils manquaient tous de temps, mais il ne fallait pas mettre en danger le groupe, rester sur ses gardes était de mise surtout sur une planète telle que Gaëlia. Quelques minutes passèrent et l'hématome de Warren était devenu un gros bleu qui n'était plus très important, mais qui néanmoins ralentirait le jeune homme. Peu après l'escouade pourpre criait "R.A.S." un peu partout autour de l'appareil. Les autres passagers s'étaient chargés de l'équipement qu'ils emporteraient avec eux pour atteindre la zone de crash. Norah Breckman avait été équipée de la radio du groupe, elle pouvait être en connections constante avec New Hope.

Rolland - "Tout est OK, on peut y aller, on laisse la navette ici. La radio, le pilote et la Delcian seront au centre de notre formation, personne ne traîne et personne n'accélère. Le lieutenant Ngotso et le soldat Warren fermeront la marche. Le soldat Aoki et moi-même ouvrirons le chemin avec Mr Quoll. Si vous repérez un mouvement inconnu, on ne panique pas et on avertit le groupe."

Le groupe commença alors à avancer au pas, tout les soldats aux aguets et ceux qui avaient des capacités liés à leurs sens, se concentré afin de détecter le moindre danger...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Dim 8 Juin 2014 - 18:41


avatar

₪ Date d'arrivée : 07/03/2014
₪ Crédits : Rederst.
₪ Nombre de message : 500

₪ Sentiments : Oppressée.
Age : 32

Gaëlienne - Inconnue
Gaëlienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
http://gaelia.forums-rpg.com/t23-lucinda-zakyann
Il était étonnant de la voir ici, étonnant de se dire que Lucinda Zäkyann se donnait la peine de quitter son Illyria si chère à son coeur pour retrouver une navette remplit d'humains. Mais parfois un vent de folie s'emparait d'elle et lorsqu'elle entendit son fils parlait de ce tragique accident et de son profond désarroi de ne pas être disponible pour participer aux recherches, elle se proposa d'y assister en son honneur. Après tout, cela ne lui ferait pas de mal de s'aventurer un peu en dehors de la cité et de se mélanger un peu aux Terriens. Ce qu'ils connaissaient d'elle ne leur permettaient pas de l'apprécier à sa juste valeur et elle savait qu'en participant à cette mission elle en surprendrait plus d'un, aussi bien Terrien que Gaëlien, et elle avouait que l'idée de rabattre le claper à certaines personnes la séduisait plus que tout.

Délaissant ses tenues habituelles et adoptant un style plus "aventurier", elle n'oublia pas de prendre avec elle son arc et son carquois. Il était étonnant de se dire qu'elle possédait un tel ouvrage, mais ce dernier lui venait de son père. Sûrement le seul objet qu'elle possédait de sa vie d'avant. Elle se souvenait alors de ces moments où petite son père l'emmenait chasser aux abords d'Illyria. Ils n'y avaient qu'eux et ces moments étaient précieux. Elle se souvenait alors du nombre de flèches perdues dans le néant de la forêt car elle n'arrivait pas à se concentrer et à bien viser sa cible. Mais la patience de son père et sa témérité firent d'elle au fil du temps une excellente archère. Cependant cet arc était désormais intimement lié aux souvenirs douloureux de la perte de son père et Lucinda ne l'avait guère réutilisé depuis. Mais aujourd'hui était un jour particulier en quelque sorte et elle se sentit le courage de le saisir, de toucher son bois et d'y relire les inscriptions en Gaëlien, formant un cercle, qu'elle avait gravé étant plus jeune... Un jour particulier, cela ne pouvait en être qu'ainsi...

Après avoir pris connaissance de la mission dans ces moindres détails et avoir rencontré l'équipe au grand complet, elle se fondit dans la masse avec aisance et facilité. Connaissant très peu la réputation des Terriens qui étaient présents, elle préféra dans un premier temps s'abstenir d'attirer l'attention et opta pour une analyse plus discrète de ses nouveaux camarades. Lors du vol, Lucinda resta silencieuse s'amusant à faire de petits mouvements circulaires avec une mèche de ses cheveux. Elle reconnaissait aisément les Gaëliens présents et la présence de Kränn la rassurait inconsciemment. Elle le connaissait assez bien et savait qu'elle pourrait compter sur lui en cas de problèmes... Même si elle était intimement convaincu qu'il n'y en aurait pas plus que cela, mais le fait de le savoir là, lui permettait de se sentir plus calme...

Lorsque la navette rencontra quelques difficultés, elle ne bougea pas d'un pouce se contentant d'observer encore et encore. Les Zäkyann étaient connus pour leurs capacités à analyser et à bien cerner les gens mais ils étaient également connus pour leurs facilités à ne pas être eux-mêmes cernés. Un sourire se dessinant sur ses lèvres aux vues de certaines réactions, elle remarqua qu'un terrien l'observait avec insistance. Se demandait-il pourquoi elle était présente ici?!? Ou bien était-il l'un de ces hommes Terriens qui fréquentaient son club?!? Le fixant alors à son tour, une étrange lueur s'empara de son regard... Son don se manifestait essentiellement en fonction des émotions qu'elle ressentait et le canalisait était un éternel travail. Lui souriant alors pour désamorcer ce pseudo duel de regard, elle le délaissa rapidement lorsqu'elle comprit que la navette atterrissait.

Suivant alors la foule, elle écouta les Terriens débattre de la manière de procéder mais finit rapidement par tourner en rond. Jouant avec une de ses flèches, elle se piqua le bout du doigt avec sa pointe et une goutte de sang vint alors s'écraser sur le sol. La fixant durant quelques secondes, elle mit un petit temps à comprendre que le groupe se mettait en route. Avançant alors pour prendre place parmi eux, elle porta son doigt à ses lèvres et y nettoya son sang. Le regard amusé de Kränn se posa alors sur elle et l'invita à marcher non loin de lui. Cette mission était essentielle et le fait d'être utile lui permettait pour une fois de sentir à nouveau vivante.


⊹ rappelles-toi, juste une fois,  l'avenir des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Mar 10 Juin 2014 - 13:13


avatar

₪ Date d'arrivée : 08/03/2014
₪ Crédits : Moi-même
₪ Nombre de message : 126

Age : 27

Terrien - Inconnu
Terrien - Inconnu

Voir le profil de l'utilisateur
Il les vit venir – une fraction de seconde trop tard. Cramponné à la manette, le sergent Breckman n’avait plus le loisir d’avorter son approche pour éviter les débris et se contenta d’accélérer la manœuvre pour limiter l’exposition. Le craquement, suivi d’un hurlement sinistre, ne lui glaça pas moins le sang alors qu’il retirait son casque à la hâte pour s’enquérir de l’état de ses passagers. Norah n’avait rien (son sourire le lui assura), mais un gars de l’escouade pourpre avait visiblement été touché, le soldat Hunman qu’il reconnut aux poils blonds de son bouc. Ses trois frères d’arme étaient déjà sortis en repérage (l’urgence ne leur permettait de s’appesantir sur la santé du quatrième homme), mais la Delcian était déjà à son chevet et annonçait qu’il n’y avait rien de grave. Le pilote en poussa un soupir de soulagement. Même en conditions difficiles, il détestait porter la responsabilité d’une blessure. S’approchant de sa caporale d’épouse, il l’aida à harnacher sa radio puis lui effleura brièvement l’épaule, en guise d’encouragement, en attendant le retour du capitaine Belle et de ses instructions.

Celui-ci ne tarda plus bien longtemps et établit l’ordre de passage pour leur marche forcée, avec le capitaine en tête et son lieutenant pour leur couvrir les arrières. Par stratégie ou par égard pour les liens qui les unissaient Daniel et Norah se suivraient aux côtés de la guérisseuse gaëlienne. Assez vite le pilote décida de passer en tête de leur formation centrale, tout juste précédé du lieutenant Callaghan qui lançait ses drones de reconnaissance. Il ne put s’empêcher de regarder brièvement par-dessus son épaule, pour vérifier si les machines voyaient plus loin qu’eux, mais il ne tarda pas à se concentrer sur leur position directe. La pluie tombait dru et il jugea vite plus sage d’activer sa vision nocturne – pour voir où il marchait, mais surtout ce qui pouvait leur tomber dessus.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Mar 10 Juin 2014 - 17:26


avatar

₪ Date d'arrivée : 08/03/2014
₪ Nombre de message : 111


Terrienne - Inconnue
Terrienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
Norah fixait lentement des yeux saphirs tous les passager, dès que cette mission de sauvetage avait été annoncé, ils faisaient tous partie de ceux qui c’était proposé que cela soit pour la gloire ou tout simplement pour altruisme. Pour sa part elle avait tout simplement voulu suivre son mari, dernièrement elle faisait attention, Daniel et elle essayait d’avoir un deuxième et en ce moment même elle était peut-être déjà enceinte, il y’a trois semaines ce n’était pas le cas, mais elle avait eu Othilia rapidement la première fois.

Ses sourcils se froncèrent quand elle aperçut une brune gaêlienne, les deux femmes s’étaient rencontrée sur un marché mais Norah ne se sentait pas encore très à l’aise en sa compagnie, son métier des plaisirs lui rappelait trop son passé, tellement que ses joues devinrent rouge un instant. Norah porta de nouveau son regard sur son blond époux, ses yeux verts étaient concentré, c’était le moment de l’atterrissage. Il n’avait pas eu un regard, ni même gêné pour la brune, cela lui fit plaisir, il ne fréquentait pas son bordel elle était certaine. L’atterrissage semblait bien se passer (enfin ils avaient connu pire), mais à la dernière minute il se corsa, elle fut un peu secoué comme un prunier, mais quand elle s’examina, il n’y avait ni rouge sang, ni bleu à l’horizon.

Inutile de s’attarder, elle se détacha et se rapprocha de son mari qui l’aida à enfiler le matériel radio, habituellement elle aurait chipoté, mais dernièrement depuis que les envies de grossesse l’avait reprise elle aimait bien se faire pouponner, la première grossesse elle l’avait vécu seule, elle en gardait un souvenir gris, cette fois elle avait vraiment envie d’impliquer son mari. Les équipes furent formées, elle était avec son conjoint et la gaelienne, elle tenta bien de se mettre au milieu, mais son mari de lui-même se plaça en avant. Il pleuvait des cordes, la bruit translucide l’empêchait de bien voir la végétation verte l’environnant, il faisait presque sombre et les halos bleutés des lampes illuminait les alentours avec peine. Inutile de chercher l’horizon orangé d’un coucher de soleil, quand la nuit tomberait il le remarquerait à peine.

Pour l’instant la radio restait silencieuse, Norah trébucha et se raccrocha à la combinaison de Daniel, elle ne voyait même pas ou elle mettait les pieds à cause de cette tempête, elle s’excusa et reprit sa marche, elle n’entendait que le grésillement de la radio dans son oreillette et le tintamarre de la pluie, si quelqu’un criait l’entendrait-ils seulement ? Les conditions étaient vraiment effroyables, si il n’y avait pas de survivant possible tous les vaisseaux auraient suspendus leurs missions habituelles, faire le trajet à pied ne serait pas une mince affaire. Norah doutait de plus en plus qu’il y arrive avant la tombée de la nuit… à moins d’un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Mer 11 Juin 2014 - 15:04


avatar

₪ Date d'arrivée : 02/03/2014
₪ Nombre de message : 26


Maître du Jeu - ma réputation me précède
Maître du Jeu - ma réputation me précède

Voir le profil de l'utilisateur


Le groupe de sauvetage sorti sous une pluie battante et commença à marcher à travers de rideau aquatique. L'épaisseur de cette pluie était un frein à leur avancée, observer autour de soi était compliqué, soit on avait de l'eau dans les yeux, soit on pouvait rester assez longtemps la tête relevée, mais on ne pouvait guerre voir à plus de trente mètres devant soi. Seul Daniel parvenait à sortir du lot et joua alors un rôle de guetteur tandis que les autres étaient handicapés par cette pluie. La végétation était relativement abondante, une chose étrange quand on pense qu'ils se trouvent au fond du canyon au dessus duquel la chaleur est étouffante la plupart du temps. Mais après tout... C'est Gaëlia...

Liam Callaghan contrôlait régulièrement l'état des deux drones de reconnaissance grâce à un écran sur son poignet. Apparemment, la voie était libre, il était définitivement un atout de l'armée. Mais brutalement un bip sonore se fit entendre, l'écran de contrôle du génie en drone vira au rouge. Le groupe s'immobilisa immédiatement dans le silence scrutant les alentours.

Liam - "Bordel ! Je viens de perdre les deux. Y a un truc qui nous attend là-bas... Peut-être même plusieurs..."

Mais à peine le lieutenant Callaghan eut-il terminé ses mots qu'une demi-douzaine de créatures encercla le groupe. À mi-chemin entre un reptile et un oiseau, mesurant aux environs de deux mètres de haut, des mouvements frénétiques témoignant d'une folie intérieure qui était aussi exprimée par leurs regards. Les Terriens et les Gaëliens firent feu sur ces créatures venues de nul part. Le groupe entier attaqua les volatiles qui se dirigaient aussi vite qui le pouvaient vers une cible proche d'eux.

L'un des opposants sauta sur le jeune Gaëlien Zäx Quoll, le sïrgon usa de son don afin d'expulser la créature contre un mur sur lequel elle s'écrasa brutalement complétement sonné mais pas encore vaincue. Le soldat Kriss Aoki était aux prises contre l'un des monstres affrontant celui-ci au corps-à-corps, lui infligeant de sévères dommages sans pour autant être touché. Le dinirian Kränn Péryoss joua de son arme à gemme afin de protéger le centre du groupe et donc en l'occurrence les membres les plus importants de l'expédition.

Mais le nombre d'assaillants ne baissait pas, non pas parce qu'ils étaient plus résistants, mais parce que des renforts venaient les aider. De six individus, ils passèrent à douze puis à quinze tandis que la fatigue commençait à gagner les combattants. Ils avaient au moins fait la moitié du parcours, ce n'était pas le moment d'abandonner. Combattre ou fuir ? Quel sera leur choix ? La direction à prendre pour rejoindre le point de départ était parsemé de créatures, celle de la zone de crash l'était beaucoup moins, fuir dans cette direction allait donc les rapprocher de leur but et peut être même semer leurs opposants qui étaient visiblement moins rapide qu'eux. Que faire...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Lun 16 Juin 2014 - 21:28


avatar

₪ Date d'arrivée : 08/03/2014
₪ Crédits : Moi-même
₪ Nombre de message : 126

Age : 27

Terrien - Inconnu
Terrien - Inconnu

Voir le profil de l'utilisateur
Ce coin-là ne sentait pas bon. Définitivement. Trop de vert, trop de flotte, pas assez de lumière – lui qui voyait toujours tout, le sergent Breckman se sentait tout d’un coup myope. C’était toutefois déjà mieux qu’aveugle et il se sentait par là une lourde responsabilité envers le reste de la troupe qui trottinait tant bien que mal à travers la bourbe infâme du sentier. Derrière lui Norah avait trébuché et s’était rattrapée à son bras, il le lui avait offert de bonne grâce de même qu’un sourire d’encouragement qu’elle ne verrait sans doute même pas. Partis en éclaireur, les drones de Callaghan ne voyaient rien venir… jusqu’à ce qu’ils se taisent pour de bon en un dernier bip d’agonie.

Le pilote se glaça, les mains crispées sur son arme, mais il n’eut pas le temps de s’appesantir que ce qui avait attaqué les drones les attaquait à leur tour. Ce coin-là schlinguait décidément les emmerdes, songea-t-il, les yeux écarquillés, incapable de situer les créatures cauchemardesques qui leur sautait dessus. À défaut, il pouvait au moins les canarder et ne s’en priva pas, tirant tour à tour sur plusieurs d’entre elles en soutien. Certaines tombèrent, peut-être blessées, peut-être juste sonnées, mais d’autres venaient. Bien plus que celles qu’ils avaient mis hors d’état de nuire… heureusement ils avaient dû éclaircir suffisamment les rangs pour créer un appel d’air car bientôt Daniel entendit brailler l’ordre d’avancer. Il ne se fit guère prier, entraînant sa femme à la suite. La situation empirait à chaque battement de cil et l’Escouade Pourpre savait probablement ce qu’elle faisait.

Il n’en sentit pas moins, quelques dizaines de mètre plus loin, une traction vers l’arrière. Tenant ferme le poignet dans sa main, il suivit le regard de Norah pour apercevoir le soldat Hunman, ce même soldat qu’il avait cru blesser lors de l’atterrissage, planté en plein milieu du passage pour canarder les bêtes. Il était trop loin derrière pour que sa manœuvre soit le simple fruit du hasard, son coéquipier leur faisait lui signe de continuer. Comme les consignes directes ne suffisaient pas à lui faire entendre raison, Daniel rappela à sa femme les priorités qui la concernaient :

« Dépêche-toi. Callaghan va avoir besoin de toi pour retaper ses drones. Plus vite ils pourront nous couvrir mieux ça ira pour nous tous. »

À regret, sans doute, elle se rangea à ses arguments et ils continuèrent jusqu’à une petite formation rocheuse qui les masquait de la route. Là, Daniel eut le loisir de se retourner et comprit mieux ce que leur frère d’arme entreprenait. Il s’était décalé du chemin, tout en harcelant les bêtes avec son arme, et s’éloignait petit à petit d’eux pour s’enfoncer dans l’épaisseur de la végétation.

« J’ai déjà vu des bêtes de chez nous faire pareil, commenta le Terrien à voix basse, à l’attention de ceux qui se tenaient dans ses environs directs. Au Yellowstone, le paternel nous avait emmenés voir ce que c’était que la vraie nature sauvage, dans un poste d’observation avec des super-jumelles pour pas déranger les bêtes. Une meute prend un troupeau en chasse et c’est l’isolé qui trinque dans un coin pendant que les autres se barrent. (Sentant l’inquiétude monter d’un cran, il secoua la tête,) Le gibier peut être stupidement suicidaire, mais pas l’armée. C’est pas de la fatalité, c’est de la stratégie. Ce gars-là est un as de l’infiltration, j’ai entendu dire. Quand il veut il disparaît des radars, verront rien venir les zoziosaurus. (Essayait-il de s’en convaincre ?) Il connaît le chemin, pas eux… faut qu’on se grouille. »

En supposant bien sûr que Warren Hunman ait bien attiré toutes ces saletés dans son sillage. Il serait ennuyeux d’en combattre même une seule juste à côté de la navette qu’ils étaient censés secourir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Mar 17 Juin 2014 - 16:46


avatar

₪ Date d'arrivée : 07/03/2014
₪ Crédits : Rederst.
₪ Nombre de message : 500

₪ Sentiments : Oppressée.
Age : 32

Gaëlienne - Inconnue
Gaëlienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
http://gaelia.forums-rpg.com/t23-lucinda-zakyann
Garder ses sens en éveil... Voilà ce qu'il restait à faire pour Lucinda et ses camarades d'infortune. La pluie battait son plein et il était quasi impossible de voir à plus de deux mètres devant soi! Sur le moment elle se demanda ce qu'elle pouvait bien faire ici, mais très vite elle réussissait à se maitriser et à reprendre le dessus vis à vis de ses angoisses. Elle étudiait le terrain et avait presque l'impression d'être de nouveau de sortie avec son père, comme lorsqu'elle était enfant. Un environnement riche où elle l'avoue, les humains n'auraient pas du mettre les pieds... Les Gaëliens avaient conscience de l'environnement dans lequel ils évoluaient mais les Humains... Eux!! Ne comprenaient pas... Ne comprenaient pas que parfois rien ne pouvait surpasser la Moïra et ses créatures. Elle n'aimait pas cela. Elle n'aimait pas cet endroit. Elle ressentait cet air lourd et opressant se saisir d'elle... Elle ressentait les vibrations émanant des plantes... Ils n'auraient jamais du venir ici. Et lorsqu'elle plongea son regard dans celui de Kränn, elle comprit que lui aussi ressentait la même chose... Quelque chose se tramait et tout ceci n'était dû qu'à leur présence. En étant là, ils bouleversaient l'ordre des choses... La pluie ne cessait pas, et les humains quant à eux accordaient leur confiance à des machines, ne ressentant pas les choses comme eux pouvaient le faire... Avant même que le fameux BIIP ne se fasse entendre, les Gaëliens étaient déjà en alerte. Quelque chose approchait...

"A terre!!" Hurla Kränn lorsqu'une créature surgit à leur gauche... Elle le savait jamais ils n'auraient du s'aventurer ici... Plongeant au sol, elle attrapa son arc et décocha rapidement une flèche au niveau du cou de l'une des créatures... Mais la visibilité était si réduite qu'elle ne pourrait pas longtemps utiliser son arc sans blesser quelqu'un... Se faufilant alors avec agilité entre les créatures, elle manqua de peu de se faire arracher la tête si l'un des soldats terriens n'aurait pas fait feu sur cette dernière pour la sauver. Le remerciant rapidement d'un signe de tête, elle reprit son chemin cherchant à rejoindre la majorité du groupe pour se mettre en sécurité. Elle n'était pas une combattante et elle ne désirait pas mourir durant cette expédition.

Évidement et malgré tout lorsqu'elle aperçut l'un des siens en difficultés, elle ne put s'empêcher de l'aider... Courant vers Zäx, elle vint poser sa main sur son cou afin d'augmenter son pouvoir. Cette action l'affaiblirait durant un moment mais elle était consciente qu'il en avait plus que besoin pour les sortir de là... L'onde de choc qui déferla suite à cela l'expulsa en arrière et elle s'effondra contre un rocher... La douleur se saisit alors de son corps tout entier et elle sentit un liquide chaud couler le long de sa nuque.

La bataille faisait rage et c'est dans cet instant suprême de faiblesse, qu'elle comprit que leurs assaillants avaient doublé voir triplé de nombre... Cherchant à reprendre le dessus, elle mit un certain temps à se redresser et tituba longuement avant de trouver une épaule qui la guida à l'abris... Elle n'arriva même pas à voir de qui il s'agissait mais en cet instant elle ne pouvait juste penser qu'à le remercier.

Il ou elle aurait pu juste la laisser là. Après tout il fallait l'admettre bon nombre d'entre eux se demandait qu'elle était le but de sa présence, mais cette personne avait décidé qu'après tout sa vie en valait la peine ou bien que toute vie valait la peine d'être sauver. Elle sentit sa main la guider derrière un abris dur et froid, puis une voix non loin d'elle s'éleva pour expliquer ce qu'il se passait ou du moins le pourquoi du comment... Tout était flou mais peu à peu elle reprenait le dessus. Elle sentait son corps réagir et son don circulait à toute vitesse dans ses veines comme pour la pousser à aller de l'avant...

A partir de cet instant et aux paroles du soldat Terrien, elle comprit qu'aucun demi-tour n'était plus possible, ils se devaient tous d'aller de l'avant et elle devait également le faire. Car il y avait bien plus en jeu que ce qu'ils pouvaient tous croire.


⊹ rappelles-toi, juste une fois,  l'avenir des souvenirs.


Dernière édition par Lucinda Zäkyann le Dim 29 Juin 2014 - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Sam 21 Juin 2014 - 3:50


avatar

₪ Date d'arrivée : 02/03/2014
₪ Nombre de message : 26


Maître du Jeu - ma réputation me précède
Maître du Jeu - ma réputation me précède

Voir le profil de l'utilisateur


Les créatures sortaient de partout et se déversait dans le canyon. L'équipe de sauvetage s'était bien regroupé, mais se faisait rapidement acculer puis débordé. Les armes terriennes ainsi que les dons gaëliens ne pouvaient clairement rien y faire. Instinctivement le dinirian Kränn Péryoss hurla aux autres de ce repliés en vitesse en avançant en tentant de couvrir le bruit des armes ainsi que les cris des bestioles qui les attaquaient, sans oublier le son de pluie qui imbibait bruyamment le sol. Tous se mirent à courir, les Terriens dirigèrent leurs armes dans la même direction leur offrant un court répit. Le soldat Hunman partit dans la direction opposée attirant une grande partie des assaillants voir même la totalité. Un coup habile et stratégique de la part du jeune qui pourra probablement les semé dans la végétation. Le 1er lieutenant Ngotso avait donné son maximum pour extirper Lucinda de la zone de combat. Ses vêtements aux bras et aux jambes étaient partiellement déchirés révélant le métal ornant ses membres bioniques.

Liam - "Merde... Ses foutues bestioles ont carrement détruit le matos. Impossible de les réparés ici... On manque de temps en plus de ça. Mais bordel c'étaient quoi ces tru...

Kränn - "Des Drocharans... Mais ils ne sont pas comme d'habitude, normalement, ils chassent seuls. Ils sont très individualistes, c'est une des principales caractéristiques de leur espèce. Ils abandonnent aussi facilement les poursuites, votre soldat a de fortes chances de survivre. Mais ce fait est très troublant, je le rapporterais au Conseil."

Liam - "Drocha de mon cul ouais ! Ces saletés ont bousillés les drones ! Et qui c'est qui v...

Rolland - "Surveillez votre langage lieutenant Callaghan ! Si le gaëlien aurait mit plus longtemps à nous ordonner de nous replier nous serions probablement mort. Maintenant en route, nous ne sommes plus très loin à présent, nous retrouverons le soldat Hunman plus tard.."

Liam continua à vociférer pour lui-même à voix plus basse en mettant un grand coup de pied dans les restes des drones. Le groupe se remit en route alors que Söraa c'était occupé des blessures superficielles pendant la discussion. Grace à elle, le soldat Aoki était de nouveau d'aplomb tout comme le jeune sïrgon Quoll. Au final, tout le monde s'en était bien sortit. Même si le soldat Hunman manquait à l'appel, tous avaient bon espoir.

Un certain temps passa alors que le groupe avançait dans la pluie battante. Mais ils étaient finalement arrivés au but, la zone de crash était face à eux, la navette encore fumante, des débris étaient répartit un peu partout, une large trace indiquait de quelle direction venait le vaisseau avant de se stopper contre la paroi rocheuse.

Rolland - "Bien, nous y voilà. Chacun fouille un périmètre, si vous faites une découverte, vous appelez. Si vous trouvez un survivant, vous appelez. Si vous trouvez des restes intacts de la cargaison, vous les ramenez ici."

Le groupe se divisa et chacun alla inspecter une zone, c'était le moment de vérité... Survivants ? Cargaison ? Que restait-il de la navette 012 ?

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Sam 28 Juin 2014 - 21:59


avatar

₪ Date d'arrivée : 08/03/2014
₪ Crédits : Moi-même
₪ Nombre de message : 126

Age : 27

Terrien - Inconnu
Terrien - Inconnu

Voir le profil de l'utilisateur
C’était moins une. La dernière des bêtes que le soldat Hunman n’avait pu attirer dans son sillage venait de tomber, laissant à la compagnie un court répit pour évaluer les pertes. Elles étaient minimes, tout compte fait, Ngotso avait ses gambettes d’acier à découvert, Aoki et Quoll comptaient quelques blessures superficielles qui les démangeaient mais dans l’ensemble rien de bien grave. À part bien sûr un retard impardonnable sur une mission où chaque seconde comptait – et deux drones sur lesquels Callaghan geignait et pestait jusqu’à plus soif. Le sergent Breckman suivit la conversation de loin, la mine préoccupée (il y avait définitivement un truc pas naturel dans cette région), mais il finit par hausser les épaules et se remettre en marche. Que pouvaient-ils faire de plus, après tout ?

« Moi aussi je trouve que zoziosaurus, ça leur va quand même mieux », lâcha-t-il toutefois en claquant l’épaule du lieutenant Callaghan, histoire de détendre l’atmosphère.

Le spécialiste ès drone lui répondit par un geste d’humeur mais la troupe n’en poursuivit pas moins sa route au pas de course, avant que les Dromachins (ou pire – la nuit) ne leur retombent dessus. La zone de crash n’était plus bien loin, heureusement, et après quelques longues minutes à piétiner un odieux mélange de boue et de débris végétaux sous la pluie battante ils arrivèrent en vue des premiers débris. Laissant les autres fouiller les débris les plus proches Daniel Breckman suivit la traînée jusqu’à la carcasse en elle-même, vilainement encastrée dans la paroi rocheuse comme le leur avaient déjà indiqué les images satellites. Étant pilote lui-même, le sergent était le mieux placé pour pénétrer dans la navette en elle-même faire un rapide état des lieux et ce fut donc là qu’il commença les investigations.

Il s’introduisit prudemment à l’intérieur par une large déchirure dans la coque, non sans s’être équipé d’un masque pour se protéger de la fumée. Il ne s’agissait pas de s’asphyxier avant d’en avoir fini… à l’aide de sa vision nocturne, il se guida à travers l’habitacle, s’arrêtant par moment pour examiner un débris – ou autre chose. Comme des restes humains. Ce n’était pas une réelle surprise, s’ils avaient espéré retrouver des survivants il était mathématiquement impossible qu’ils s’en soient tous sortis indemnes. Alors le Texan prenait sur lui, constatait la mort, énumérait les pertes. Cela les aiderait à estimer s’ils avaient intérêt à s’attarder dans les environs, à la recherche d’éventuels rescapés, ou abandonner dès maintenant tout espoir. Puis il y avait les boites noires, les précieuses boites noires. Il ne les trouva pas à l’endroit prévu, elles avaient dû glisser – mais où ? dehors, ou ici encore, cachées dans un coin ? Il continua à fouiller, découvrant au passage quelques caisses qu’il évacua pour mieux les examiner au dehors. Arrivant à hauteur des moteurs, il suspendit un moment les recherches et tâta la mécanique, soucieux. Sa main se retira immédiatement dans une grimace douloureuse. Quelques tentatives plus tard le sergent ressortit faire son rapport, visiblement contrarié, avant de prendre un pied de biche improvisé pour vérifier le contenu des caissons récoltés.

« Vaut mieux pas traîner là, lança-t-il en guise d’avertissement à ceux qui passaient au peigne fin les environs directs de la carcasse. Le moteur est brûlant et il fait un vilain bruit… j’ai activé manuellement le système de refroidissement mais je garantis pas que ça tiendra. C’est plein de cendre par ici, ça encrasse les machines vitesse vv’. Bref. Je serais d’avis de prendre ce qui a à prendre et de foutre le camp. »

Lui-même triait en vitesse ses trouvailles, ce qui était encore utilisable sur sa droite, ce qui était gâté ou vide sur sa gauche. Le lieutenant Ngotso s’occupait des transports, tandis que Callaghan insistait pour vérifier si la tache sombre qu’il avait aperçue dans une crevasse n’était pas la boite noire. Le nez dans le caisson qu’il venait d’ouvrir, Daniel poussa un grognement exaspéré que le génie mécanique pouvait bien interpréter comme il voulait et envoya valser le récipient dans la pile de gauche. S’il avalait une seule bouchée de ce qu’il restait là-dedans, il était sûr de finir empoisonné – ça pouvait bien rester ici.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Dim 29 Juin 2014 - 8:39


avatar

₪ Date d'arrivée : 07/03/2014
₪ Crédits : Rederst.
₪ Nombre de message : 500

₪ Sentiments : Oppressée.
Age : 32

Gaëlienne - Inconnue
Gaëlienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
http://gaelia.forums-rpg.com/t23-lucinda-zakyann
Lorsqu'elle reprit pleinement ses esprits, elle porta son regard vers la droite et fixa l'homme qui l'avait sorti de là. Un Terrien, qui si elle l'avait bien compris venait de la fameuse Escouade Pourpre. Dans un sourire qui se voulait poli, elle le remercia rapidement mais ne s'attarda pas plus. Cependant elle était pleinement consciente qu'il lui avait probablement sauvé la vie et s'engageait à l'en remercié dès leur retour, du moins si chacun d'entre eux survivaient à cette mission. Se redressant rapidement, elle suivit le mouvement lorsque tout le petit groupe se remit en marche. La pluie ne cessait de tomber, encore et encore. Elle était froide et claquait avec violence sur les visages. Il était quasi impossible de voir au loin et l'avançait se fit avec lenteur et difficultés.

Aussi éprouva-t-elle un soulagement lorsqu'elle entendit le Capitaine de l'Escouade Pourpre leur signaler qu'ils étaient arrivés à la zone du crash. Il y avait une tonne de débris et son regard signifia clairement qu'il serait bien difficile de trouver le moindre survivant vu l'intensité du choc. Cependant aux ordres du Capitaine, chacun entreprit de fouiller les décombres. S'éloignant alors du groupe, la gérante du Club Rouge, préféra mener à bien cette mission seule. Elle s'arma de son arc et les gemmes de cette dernière se mirent à luire avec intensité... Elle fixa ces dernières durant quelques secondes puis son regard fut distrait rapidement par une ombre au loin.

Plissant le regard, elle vit rapidement qu'il s'agissait d'un corps affalé au sol. S'approchant avec prudence, elle avança lentement jusqu'à voir qu'il s'agissait du corps d'une femme enceinte. Scrutant alors les alentours, elle s'aperçut qu'elle était seule... Son attention à nouveau fixé sur le corps de la jeune, elle l'observa durant quelques secondes puis vint s'agenouiller près d'elle. Elle respira lentement et vint poser une main tremblante sur son visage avant de prendre son pouls pour s'assurer qu'elle était bien morte et qu'elle n'avait pas besoin de soin.

Elle resta ainsi durant de longues secondes, voir de longues minutes. Oubliant presque le lieu, oubliant presque la mission, oubliant presque la pluie... "Je suppose qu'elle est morte..." Les paroles du Capitaine de l'Escouade Pourpre la sortirent de ses songes et elle se réanima soudainement, quittant le cadavre des yeux et se redressant pour faire face à son nouvel interlocuteur. "Oui! Pauvre Femme! Mourir de la sorte doit être horrible!" Elle fixa longuement le capitaine et reprit d'une voix à demi-éteinte! "La Delcian devrait venir voir si il n'y a rien à faire pour l'enfant! On ne sait jamais..." Et sur ses paroles elle avança, à la recherche d'un autre corps, à la découverte d'un potentiel survivant...


⊹ rappelles-toi, juste une fois,  l'avenir des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Lun 30 Juin 2014 - 21:18


avatar

₪ Date d'arrivée : 08/03/2014
₪ Nombre de message : 111


Terrienne - Inconnue
Terrienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
Norah voyait tous les gens paniquer autour d’elle. Elle aurait bien fait distraction, elle était douée pour se faufiler comme une anguille mais Daniel lui avait déjà attrapé le poignet avec une fermeté très virile, ce n’était pas le moment de faire fonctionner ses hormones. Norah se décida à le suivre sans réticence, jusqu’à ce qu’elle remarque qu’elle n’était pas la seule à avoir eu une idée de distraction. L’instinct de Norah bondit, mais Daniel était plus fort et il lui remit les pieds sur terre. Un c’était supérieur, deux c’était son conjoint, il faisait peut-être ça pour le bien de la mission, mais peut-être aussi pour la protéger. Pourquoi devait-elle toujours aller réparer les bidules, quand elle avait envie de se dégourdir les pattes? Toujours est-il qu’elle était la seule capable de contacter l’extérieur. Shit aurait dit n’importe quel soldat américain. Norah partit donc aider Callaghan, enfin essaye parce que les bestioles ne voulaient pas les lâcher. Et quand ils eurent un peu de répit ce fut pour apprendre que les bestioles avaient vraiment mis hors d’état d’usage les drones. Callaghan n’arrêtait pas de râler, c’était bien les hommes ça.

- On fera sans Callaghan, je sais comment on peut s’attacher à ses joujoux, mais on a d’autre urgence et vos vociférations doivent s’entendre à des kilomètre à la ronde, j’aimerai éviter d’attirer d’autre bestiaux…

Norah n’était pas vraiment gentille, mais bon ce qu’elle disait n’était pas faux. Elle emboita le pas à l’équipe pour s’approcher de Daniel, mais ils arrivèrent à la zone d’atterrissage avant qu’elle ait eu le temps de le rejoindre. Norah le vit rapidement rentrer dans le vaisseau, toujours à aller en avant, elle allait le rejoindre quand elle vit la gaellienne penché sur le corps d’une femme enceinte. Norah se mordit les lèvres devant la vision et fixa instinctivement un fin poignet autour de son poignet, c’était un test de grossesse amélioré qui indiquait en temps réel à trois jours près si elle était enceinte. Elle y avait tenu, elle n’était pas vraiment du genre à se priver d’alcool en soirée, alors elle voulait arrêter le plus tôt possible. Il était vert et il fallait qu’elle sache ça maintenant.

- Caralho !

Son regard se porta de nouveau sur Daniel qui sortait des caisses et qui conseillait de dégager à cause d’un problème de surchauffe.

- Pardon Sergent Breckman mais vous n’êtes pas technicien, laissez-moi déterminer si l’épave est sauvable ou non, je sais que vous adorez faire tous le travail, mais faut parfois en laisser un peu aux autres…

Norah fit immédiatement un sourire d’excuse, après s’être un peu trop laissé aller à son goût, c’était juste qu’elle aurait préféré l’annoncer de suite dès qu’elle aurait su, dans ses fantasmes il y aurait des effusions de joie et il aurait… Bref passé un moment très tendre ensemble et là au lieu d’une mission sauvetage elle avait bien l’impression que leur mission se transformait en mission ramassage de cadavre. Avant que Daniel ait eu le temps de dire quoique ce soit elle entra dans l’habitacle de la navette masqué et commença à l’examiner. Norah remarqua à peine les cadavres, il y avait juste la femme enceinte qui avait lui avait rappelé sa situation, mais le restant, au Brésil il y avait tous les jours des cadavres, ça ne lui faisait pas grand-chose. Daniel avait raison le moteur faisait un sale bruit mais ça ne voulait pas dire qu’il était irréparable, muni de ses propres mini drones spécialisé en mécanique elle entama un examen.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Ven 4 Juil 2014 - 0:55


avatar

₪ Date d'arrivée : 02/03/2014
₪ Nombre de message : 26


Maître du Jeu - ma réputation me précède
Maître du Jeu - ma réputation me précède

Voir le profil de l'utilisateur



Un éclair fissura le ciel brutalement et avec un formidable bruit de fracas qui n'était guerre rassurant. Tous savaient que les éclairs gaëliens en amenaient beaucoup d'autre. C'était le signal pour partir... Daniel avait raison, il fallait prendre ce qu'il y avait à prendre et partir au plus vite. Alors que les membres de l'Escouade Pourpre se regrouper autour de Söraa qui examinait avec minutie le corps inerte de la terrienne enceinte et inerte tandis que Norah remballait tout l'équipement qu'elle avait déployé.

Söraa - "L'enfant est mort tout comme sa mère, le choc a été bien trop violent pour tous les deux... C'est regrettable..."

Quelques minutes de silence suivirent en l'honneur de la jeune femme et de son enfant ainsi que du reste des passagers. Au final, cette mission de sauvetage n'aura servi qu'à ramener que quelques caisses de matériel, mais aucun survivant... Le silence était lourd, Gaëliens et Terriens étaient unis dans la peine que ce triste spectacle leur offrait.

Liam - " Aaah il pleut comme vache qui pisse !"

Annonça Liam en sortant de derrière la navette en train de se remonter la braguette. Le silence rompu et un nouvel éclair déchirant le ciel. Le groupe comprit qu'il était temps de partir. Seuls Kränn, Roland, Liam et Lucinda ne portèrent pas de caisse, restant à l'affût du moindre mouvement. Mais le danger ne vint pas de devant eux ou de sur les côtés, mais de derrière... À peine, une centaine de mètres séparait la navette du groupe lorsque celle-ci explosa subitement dans un vacarme assourdissant et une incroyable explosion qui réduisit la navette à néant. Des débris filèrent dans tous les sens alors que l'un d'eux mesurant près d'un mètre vint frapper Roland en pleine tête. Celui-ci manqua de réflexe et son crâne se brisa au contact du projectile répandant une longue trainée de sang au sol. Un autre débris frappa le jeune Zäx à la jambe droite, Kränn vint immédiatement en aide au jeune homme afin qu'il prenne appui sur lui. Un cri de rage de Bakary se fit entendre, celui-ci venait de se voir attribué la responsabilité de la mission alors que le corps de Roland gisait au sol sans vie. Ses ordres ne se firent pas attendre, il prit en charge le groupe avec beaucoup de sang froid malgré la perte de son ami.

Bakary - "Allez, on accélère le pas ! Callaghan prenez la caisse du Gaëlien ! On n'a pas de temps à perdre ! "

Liam - "Je suis pas super d'accord moi ! Y a ses saletés de piaf qui vont se rameuter et ça va nous ralentir !

Le bras métallique de Bakary fila droit dans le ventre du Lieutenant Callaghan sans même un mot en une fraction de seconde.

Bakary - "Ferme-la et obéit ! Allez, on se bouge ! "

Liam prit alors la caisse en maugréant une insulte à l'égard de celui qui était à présent le chef de la mission. Est-ce que c'était une perte momentanée de sang-froid ? Non, l'Escouade Pourpre avait été briefer sur les membres volontaires ainsi que sur Callaghan. L'irlandais était clairement un élément très important de l'armée mais avec un sacré manque de dicipline, tous savaient quoi faire en cas de refus de sa part et Bakary ne venait que d'appliquer les ordres qui lui ont été donné.

Un éclair explosa sur une paroi au dessus d'eux faisant tomber des éclats de roche en plus de la pluie. La situation était devenue très instable et beaucoup trop dangereuse, mais le groupe se devait de rejoindre la navette. Kränn essayait du mieux qu'il pouvait d'aider Zäx à marcher au pas de course. Lorsque soudain Söraa leur donna une nouvelle raison de courir.

Söraa - "Des Drocharans arrivent derrière nous ! Ils nous prennent en chasse !"

Kränn - "Si on continue à courir, ils abandonneront tout seuls ! C'est une de leurs caractéristiques !."

Sans un mot se fut Bakary qui se retourna face à la vingtaine de créatures qui s'avançait vers lui. Son arme pointée vers eux, il pressa la gachette et un flot de décharges énergétiques s'abattu sur les Drocharans. Alors qu'une autre dizaine venait en renfort au premier groupe. Bakary allait être submergé à coup sûr alors que le reste du groupe continuait d'avancer au pas de course sans se retourner. Le cri de rage de Bakary fut long et puissant alors qu'il continuait à tirer sans relâche...jusqu'au bout...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Ven 18 Juil 2014 - 18:23


avatar

₪ Date d'arrivée : 07/03/2014
₪ Crédits : Rederst.
₪ Nombre de message : 500

₪ Sentiments : Oppressée.
Age : 32

Gaëlienne - Inconnue
Gaëlienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
http://gaelia.forums-rpg.com/t23-lucinda-zakyann
Cette mission en quelque sorte n'avait pas servi à grand chose. Lucinda regardait d'un air totalement désolé le corps de la jeune femme enceinte et se demandait bien pourquoi elle avait perdu son temps. Mais les apparences pouvaient être trompeuses et elle savait que les choses ne semblaient pas être ce qu'elles étaient réellement. La cérémonie fut brève mais elle put voir l'émotion se dessiner sur bon nombre de visage. Elle se demanda alors qu'elle serait les réactions des siens à sa mort ou bien même quelle serait sa propre réaction à l'annonce de la mort de l'un de ses proches. Ses pensées se redirigèrent automatiquement vers son mari, perdu encore et toujours dans les méandres de son âme... L'orage qui éclata la réanima et elle reprit vie, comme quasiment chaque membre de la mission.

Certains entreprirent de ramener des caisses remplies de matériel, sûrement précieux à leurs yeux. De son côté, Lucinda se remit juste en route et observa le groupe. Son regard croisa celui Söraa et durant un instant elle comprit que la jeune femme ne disait pas tout ou bien se posait une multitude de questions. L'instant dura très peu de temps mais Lucinda savait qu'au fond cette mission changerait beaucoup de choses. L'orage retentit à nouveau... La pluie reprit de plus belle et soudainement ils arrivèrent à nouveau. Lucinda abandonna ses pensées à ce moment là. Elle reprit son arc en main et hésita longuement avant de prendre la fuite comme ses petits camarades. La navette, quant à elle, semblait soudainement si loin. Et cette maudite pluie et ce maudit orage, Lucinda se demandait bien si il y avait un espoir qu'ils en sortent tous vivant.

Elle ne voulait pas perdre la vie... Surtout pas ici... Surtout pas loin de sa famille... Surtout pas par la faute de ses maudites bestioles... Ses pas s'alourdissaient de plus en plus. De plus les chutes de pierres n'arrangeaient rien et elle manqua à plusieurs reprises de se retrouver ensevelie sous ces dernières. C'est lorsqu'elle vit se dessiner au loin les contours de la navette qu'elle se sentit alors soulagée... C'est à ce moment qu'un éclair encore plus incroyable et impressionnant que les autres retentit et frappa le canyon avec force et puissance. Des rochers dévalèrent alors de ce dernier et s'effondrèrent derrière elle, la projetant à terre... Une fois de plus, elle y échappa mais le long hurlement qui émana alors de l'arrière lui fit comprendre que quelqu'un n'avait pas eu cette chance. Se redressant, essayant de voir de qui il pouvait s'agir, elle sentit ses jambes se dérober lorsqu'elle vit le corps sans vie de Söraa écraser pas un énorme rocher...

Tout se voila et durant un bon nombre de secondes, elle resta là à observer son visage totalement déchiré par la douleur et l'horreur... Elle entendit au loin des personnes lui parler et sentit à nouveau qu'on la poussait à aller de l'avant. Une main agrippa son corps et l'aida à se relever et petit à petit elle reprit le contrôle jusqu'à enfin atteindre la navette et à se sécuriser à l'intérieur de celle-ci.

Mais tout était flou. Elle se laissa alors tomber au sol et enfouit sa tête entre ses mains. Parfois, certains actes pouvaient être cruels et parfois ils étaient nécessaires. Pour protéger certaines convictions, pour défendre les siens... Lucinda aujourd'hui avait décidé de certaines choses et savait que désormais elle pourrait aller de l'avant et cela même si jamais elle n'oublierai le visage ensanglanté de Söraa...


⊹ rappelles-toi, juste une fois,  l'avenir des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Sam 26 Juil 2014 - 17:21


avatar

₪ Date d'arrivée : 02/03/2014
₪ Nombre de message : 26


Maître du Jeu - ma réputation me précède
Maître du Jeu - ma réputation me précède

Voir le profil de l'utilisateur

Alors que le groupe se pressa pour rejoindre la navette le plus vite possible, Bakary fit front aux créatures tirant sur tout ce qui bougeait avec beaucoup dextérité. L'éboulement causé par l'éclair dévala la paroi à grande vitesse accompagné de fracas et de poussière. L'un de ses rochers s'écrasa au milieu du groupe et roula sur Söraa qui poussa un long hurlement avant de se taire à jamais. Bakary quant à lui était à présent complétement submergé par l'ennemi, il n'avait plus son arme et se battait à main nue, ces bras et ses jambes cybernétiques lui étant d'une grande aide pour ce qui était d'envoyé valser ses ennemis ou de leur écraser le crâne d'un simple coup de poing. Tout les Drocharans étaient sur lui, laissant ainsi un court répit au groupe qui avait nettement réduit depuis le début de la mission.

Kriss étant le plus rapide, même chargé d'une lourde caisse de cargaison, fut le premier à rejoindre la navette. Il fit glisser son chargement à l'intérieur avant de repartir aidé Daniel et Norah en arrière. Une fois que le pilote entra, il se mit immédiatement aux commandes et fit chauffer les moteurs tandis que sa femme organisait les caisses à l'arrière afin qu'elles ne glissent pas pendant le vol. Ce fut ensuite au tour de Liam d'entrer dans la navette puis de Lucinda qui semblait secouée par la vision d'horreur du corps sans vie de la Delcian.

Les Drocharans s'étaient tous remis à poursuivre le groupe, Bakary ayant succombé à leur nombre. Il ne restait plus que Kränn et Zäx, le plus âgé aidant le plus jeune gravement blessé à rejoindre la navette. Daniel attendait le signal pour décoller en vitesse et foutre le camp de ce cauchemar. Lorsque les deux retardataires arrivèrent à la porte, la navette décolla légèrement. Zäx fut accueilli par le reste du groupe et installé tandis que Kränn se fit attraper le pied par les mâchoires de ses poursuivants le tirant vers eux. Kriss et Liam le tirèrent aussi, mais ce ne fut pas suffisant et le Dinirian tomba au milieu des prédateurs. Afin d'abréger les souffrances du Gaëlien, Kriss laissa tomber un explosif qui fit sauter l'endroit où était tombé Kränn.

Le retour se fit sans un mot, Daniel manœuvrer tant bien que mal la navette afin de la faire arriver à bon port. Les pensées de tous étaient tournées vers les morts qui avaient donné leurs vies pour pas grand chose au final. La mission avait-elle été accomplit ? Oui, mais même si le but avait été atteint, on ne pouvait que ressentir une cuisante défaite. Une défaite infligée par la nature elle-même. Serait-ce une leçon à l'attention des Terriens ? Un avertissement pour les Gaëliens ? Qui sait...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   Lun 4 Aoû 2014 - 15:07


avatar

₪ Date d'arrivée : 07/03/2014
₪ Crédits : Rederst.
₪ Nombre de message : 500

₪ Sentiments : Oppressée.
Age : 32

Gaëlienne - Inconnue
Gaëlienne - Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur
http://gaelia.forums-rpg.com/t23-lucinda-zakyann
"Je marche seule dans cette vallée aride... Le vent souffle fort et je n'arrive pas à distinguer où je vais. Je suis pieds nues et chaque pas est un réel calvaire. Autour de moi, virevoltent les pans de ma robe... Mes cheveux en font de même... Ils fouettent mon visage avec force comme si des lianes venaient m'écorcher la peau... Je me protège tant bien que mal de ce vent, de ce sable mais rien n'y fait... Pourquoi suis-je ici?!? Et au final où suis-je réellement?!?

J'avance sans réellement savoir où je vais, la seule chose qui est sûre c'est que je sais que je ne dois pas rester ici, rester statique... Le danger est là. J'arrive à le sentir aisément. Je perçois des mouvements non loin de moi, j'entends des sons et je sais que je suis observée. Mais par qui?!? Je n'en sais absolument rien mais mon coeur s'affole, comme si je sentais au plus profond de mon être que ma vie était en danger...

Malgré le bruit incessant du vent, un autre vient le détrôner. Un bruit déchirant et inquiétant... Une complainte venue de nulle part... Je sens mon sang ne faire qu'un tour et durant quelques secondes je m'immobilise préférant affronter le danger qui m'entoure plutôt que de découvrir la nature de cette complainte...

Mais mes pas reprennent et j'avance sans réellement le vouloir vers la source de ce cri infâme et cruel... Je distingue au loin une masse au sol... Et plus j'avance mieux je distingue le corps. Une femme... Je m'approche encore et encore et la reconnait alors...

Une femme enceinte gît à mes pieds, le visage sans vie déchiré par la peur et la douleur... Mon regard n'arrive pas à quitter ce dernier et je sens ma respiration devenir de plus en plus lourde... Je sens mon corps s'engourdir... Je reste là... A l'observer, à plonger mon regard dans le sien comme si ce dernier me jugeait...

Soudain je sens une goutte d'eau s'écraser sur mon visage, mais la texture m'interpelle, je porte alors une main à ma joue et avec horreur constate que mes mains sont couvertes de sang et que la pluie n'en est pas réellement... Une marée de sang se déverse du ciel. Je cherche à fuir pour m'abriter mais en vint, je reste statique... Le liquide est chaud, voir brûlant et lorsque je cherche à poser à nouveau mon regard sur le corps de cette femme, ce dernier à disparut comme si jamais il n'avait existé... Je sens le sol se dévoiler sous moi et lorsqu'enfin je reprends vie et tente de m'enfuir, elle surgit de nul part, ensanglantée et hurlant comme une damnée... Cherchant à me saisir, cherchant à...
"

Dans un instant d'extrême horreur Lucinda se réveilla avec brutalité... Cherchant à reprendre son souffle, elle tâtonna instinctivement à côté d'elle à la recherche de la main de son mari mais comme bien des nuits elle se souvint que ce dernier n'était plus depuis longtemps à ses côtés... Se redressant et ramenant ses jambes contre son buste, elle se blottit ainsi durant de longues minutes... Scrutant sa chambre plongée dans le noir, cherchant à calmer les battements de son coeur... Depuis cette fameuse mission, son sommeil était encore plus terrible que par le passé. Elle ne cessait de voir le visage de cette humaine... Nuit après nuit, elle la hantait...

Soupirant lentement, elle se rallongea et ferma les yeux quelques secondes... Les rouvrant rapidement, une larme vint s'écraser dans le creux de son oreiller... Un échec cuisant... Oui! Cette mission n'était qu'un échec cuisant, ayant causé la mort de bien trop de personne, de bien trop des siens...

Jamais non jamais, elle n'aurait du accepter cette mission... C'est en répétant ces quelques mots qu'elle replongea peu à peu dans un sommeil plus qu'agité...


⊹ rappelles-toi, juste une fois,  l'avenir des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...   


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Mission ₪ Mayday ! Mayday ! May...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mayday ! Mayday ! Houston, nous avons un problème !... [PV qui n'en veut]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Canyon de Gribörn :: Les gorges du canyon-